top of page

Au 27 décembre 2022, qui sont les otages au Sahel ? ( France 24 - vidéo)

Dernière mise à jour : 15 janv. 2023





Selon le site FRANCE 24, il reste cinq otages au Sahel au 31 décembre 2022, tous détenus par Al-Qaïda :



1 otage français, Olivier Dubois, enlevé le 8 avril 2021.


Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux le 5 mai 2021, le Français, qui vit et travaille au Mali depuis 2015, se disait entre les mains du Groupe de soutien de l’islam et des musulmans (GSIM), une alliance djihadiste au Sahel, liée à Al-Qaida. (Source Le Monde)

.





1 otage australien, Ken Helliot, enlevé le 15 janvier 2016. Le Dr Arthur Kenneth Elliott est détenu en otage depuis plus de six années qu’il est aux mains du Groupe de soutien à l'Islam et aux musulmans (GSIM), aussi appelé Jnim dans son acronyme arabe.


Le Dr Kenneth Elliott et sa femme géraient, depuis plus de trente ans, une clinique à Djibo, dans la province du Soum, dans le Nord du pays. C'est là-bas que ce couple d'Australiens a été enlevé le 15 janvier 2016. Jocelyn Elliott a été libérée après quelques semaines. Depuis lors, aucune nouvelle du chirurgien, âgé de 86 ans, n'avait été donnée, jusqu'à la libération de Sophie Pétronin, l'ancienne otage française au Mali, en octobre 2020. (Source RFI)


1 otage roumain, Iulina Chergut, enlevé le 4 avril 2015. En avril 2015, un expatrié roumain a été enlevé dans le nord du Burkina Faso, à la frontière avec le Niger et le Mali, par les jihadistes du groupe al-Mourabitoune dirigé l'islamiste algérien Mokhtar Belmokhtar. Cet otage est apparu dans une vidéo diffusée en septembre 2016. En Roumanie, le sort de Iulian Ghergut ne fait pas vraiment les gros titres. Une cellule de crise internationale travaille pourtant depuis un an et demi à sa libération. (Source RFI)



1 otage allemand, Hans Joachim Lorhe, prêtre missionnaire, enlevé le 20 novembre 2022, au coeur de Bamako.

Deux jours après la disparition inquiétante du Père Hans-Joachim Lohre, Missionnaire d’Afrique (Père blanc) d’origine allemande, le cardinal Jean Zerbo, archevêque de Bamako, a publié un communiqué dans lequel il donne des informations plus précises. « Le Père Hans-Joachim Lohre devait aller célébrer la messe à la communauté chrétienne de Kalabankura (rive droite de Bamako) le dimanche 20 novembre 2022 à 08 h 30, explicite-t-il. En fin de soirée, ses confrères ont constaté son absence. (...) »


1 otage américain, Jeffrey Woodke, otage depuis le 14 octobre 2016. L’humanitaire américain a été enlevé à Abalak, dans la région de Tahoua. Jeffery Woodke dirigeait l’ONG JEMED dans cette localité depuis 24 ans et était parfaitement intégré aux populations. Il a probablement été enlevé par le Mujao. Après le rapt, les ravisseurs ont pris la route de la frontière malienne en passant au sud du poste militaire de Tillia au Niger puis Menaka et Anderamboukane au Mali, plus précisément à In Tamat. L’ensemble de cette zone est sous contrôle du Mujao (Source RFI) . Sa femme a publié une vidéo sur le site d'un journal californien le 14 octobre 2017.


-----------


Le 13 janvier 2023, le nom d'un nouvel otage, de nationalité sud-africaine, a été dévoilé par la presse. Il s'agit de Gerco Van Deventer, médecin militaire.







29 vues0 commentaire

Comments


bottom of page