top of page

Mars 23 - RSF : Journalisme : Un métier “à très haut risque” dans le Sahel



Le Sahel sera-t-il prochainement « la plus grande zone de non-information de l’Afrique » ? En tout cas, c’est ce que redoute l’ONG Reporters sans frontières (RSF). Dans son rapport, l’organisation non gouvernementale décrit des journalistes pris entre la violence des jihadistes et des groupes armés d’une part, et les restrictions, les pressions, les suspensions de médias et les expulsions de correspondants étrangers par les autorités, d’autre part.

Deux semaines après la libération du journaliste français Olivier Dubois, otage pendant 711 jours au Mali, Reporters sans frontières publie un rapport sur les menaces croissantes sur le journalisme dans la bande sahélienne.

Cinq journalistes ont été tués au Sahel en l’espace de 10 ans, tandis que deux autres ont été récemment portés disparus. Des centaines d’autres ont été menacés et ne peuvent plus exercer leur profession sans risquer leur vie. En 40 pages, le dernier rapport de RSF, ‘’Dans la peau d’un journaliste au Sahel’’, révèle à quel point les conditions d’exercice du journalisme se sont détériorées dans cette partie du monde, et comment celle-ci est en train de devenir une “zone de non-information”.


3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page