top of page

PSYCHOLOGIE OTAGES -50 ans après sa naissance, le diagnostic du syndrome de Stockholm remis en cause


Publié le mercredi 23 août 2023


Il y a 50 ans, le 28 août 1973, à Stockholm, quatre otages émergeaient de la banque dans laquelle ils étaient prisonniers depuis six jours. À peine libérés, ils font à la police une demande surprenante : ils souhaitent que les preneurs d'otages soient bien traités par les forces de l'ordre. Pendant près d'une semaine, la proximité entre les criminels et leurs victimes n'avait eu de cesse d'étonner le psychiatre présent sur place et consultant pour la police, Nils Bejerot. Celui-ci pose alors un diagnostic inédit : selon lui, en situation de prise d'otages, une victime pourrait, dans les bonnes circonstances, être prise de sympathie pour son bourreau. C'est la naissance du "syndrome de Stockholm". Depuis, le terme a fait le tour du monde, devenu, plus encore qu'un diagnostic psychologique, une expression générique. De James Bond dans "Le Monde ne suffit pas" aux protagonistes de la série "La Casa del Papel", le syndrome de Stockholm est devenu un lieu commun de la fiction. Pourtant, ce diagnostic n'a jamais été approfondi depuis sa création, et sa validité est aujourd'hui remise en question : l'évaluation psychiatrique établie par Nils Bejerot n'aurait-elle pas eu pour conséquence de dédouaner la police, au détriment des otages ? (...)




22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page